Chef Constant

  • Il est celui qui a fait monter le Sud-Ouest à Paris. Christian Constant est assurément le plus occitan des occitans. Un ambassadeur de luxe, un fidèle emblème. De Montauban, il a gardé son accent chantant et tout son amour pour les produits de sa région.
    Il met en valeur le beau, le bon, le fruit du travail des artisans et des petits producteurs qu’il soutien. Il puise son inspiration dans ses souvenirs d’enfance, sublime les plats traditionnels qui font notre patrimoine.

    Les assiettes de Christian Constant ne mentent pas, elles disent vraies, respirent l’authentique, exhalent la philosophie du “mangez bon”. “Je préfère par-dessus tout l’originel à l’original”, glisse-t-il dans une formule qui lui va si bien.

    La cuisine de Christian Constant nous régale, et fait découvrir ou redécouvrir, une palette de saveurs indémodable.
  • “Monsieur Constant” comme on l’appelle dans le milieu – s’est fait un prénom avant un nom. Il fut le maestro du piano au Crillon, place de la Concorde, qu’il abandonna après sept ans d’une partition sans fausse note en 1996 pour s’ouvrir les portes d’une seconde vie. Celle d’un homme épanoui dont le style n’a jamais changé : “le canaille allié au chic”, pourrait-on oser pour le résumer.

    Il ouvre tour à tour à Paris rue Saint Dominique le Violon d’Ingres (1 étoile), le Café Constant, puis Les Cocottes. Il se tourne vers son sud-ouest natal pour reprendre la célèbre brasserie Le Bibent à Toulouse, sur la place du Capitole ; et plus près encore de sa ville natale, en prêtant son nom au Bistrot Constant à Montech, le long du magnifique Canal du Midi.

    “Il faut se rappeler d’où l’on vient”, martèle-t-il avec son timbre de voix si chantonnant. Mais le Chef est aussi ouvert sur l’avenir, et fait naître 2 nouvelles Cocottes, l’un à Saint Julien en Génevois, l’autre au sein du Sofitel Arc de Triomphe à Paris.
  • On construit toujours son futur sur son passé, en prenant le soin de bien le conjuguer au présent. Christian Constant fut un formidable “papa en cuisine”, et n’a eu de cesse de transmettre sa passion pour la cuisine.

    Il est à la tête d’une constellation de talents : Eric Frechon (3 étoiles), Emmanuel Renaut (3 étoiles), Jean-François Rouquette (1 étoile), Yves Camdeborde, Christian Etchebest, Thierry Faucher, Thierry Breton...

    Récemment, le guide Michelin lui a remis le prix du European Chef Mentor 2018, en hommage à son travail permanent de formateur de tant de Chefs.

    Début 2019, Christian Constant décide d’aller plus loin dans la transmission, et confie le Violon d’Ingres et Les Cocottes Tour Eiffel à Bertrand Bluy, en les lui cédant.